© Antenne Collective Lintgen A.S.B.L. 2019 Sitemap

Une nécessité géographique

Dans   les   années   60   du   siècle   passé   la   situation   géographique   de   la   commune   de   Lintgen   ne   permettait   pratiquement   pas   la   réception de   programmes   TV,   qui   à   l’époque   n’étaient   diffusés   que   par   voie   terrestre.   Ce   fait   a   amené un   groupe   de   passionés   à   se   lancer   dans   l’aventure   de   la   construction   d’une   antenne collective.   Ils   ont   fondé   une   association,   l’ Antenne   Collective   Lintgen . Une    première    station    de    tête    a    été    construite    sur    les    hauteurs    du Buergbierg.   Parler   d’aventure   n’est   certes   pas   exagéré.   Il   fallait   en   effet construire   un   réseau   cablé   pour   acheminer   le   signal   de   la   station   de   tête vers   les   sociétaires. A   l’époque   ceci   était   réalisé   par   des   cables   aériens   et   il fallait   persuader   de   nombreux   propriétaires   d’autoriser   la   pose   de   poteaux et   le   passage   du   cable   sur   leur   terrains.   Dans   un   premier   temps   l’antenne   comptait   xx   abonés,   mais   le   nombre   allait augmenter   progressivement   après   la   mise   en   service   des   installations.   Il   faut   savoit   qu’à   cette   époque   le   nombre   de ménages   qui   disposaient   d’une   télévision   était   plutôt   réduit.   La   présence   de   l’antenne   collective   allait   inciter   plus   de   gens   à   acquérir   un poste. A cette époque l’offre de programmes se limite aux 6 chaines qui peuvent être captées par voie terrestre. En   1974   la   station   de   tête   est   transférée   sur   les   hauteurs   du   Gousselerbierg   à   Gosseldange.   On   avait   constaté   que   cet   endroit   était plus élevé que le premier emplacement et qu’il offrait de meilleures conditions de réception. Une    convention    avec    l’Administration    Communale    de    Lintgen,    adoptée    en    1997,    permettait    à    l’antenne    de    profiter    de    gaines souterraines   pour   la   pose   des   cables   du   réseau.   Celles-ci   étaient   posées   à   chaque   fois   qu’une   tranchée   était   ouverte   sur   le   territoire de la commune et de cette façon les cables aériens disparaissaient peu à peu. Aujourd’hui le réseau entier se trouve sous terre.

Une nouvelle ère, les satélites

A   partir   de   1990   le   lancement   des   satélites   Astra   par   la   SES   ouvre   de   nouvelles   possibilités.   Il   était maintenant   possible   de   capter   une   multitude   de   programmes   avec   une   parabole   de   seulement   80cm. Soucieuse   de   faire   profiter   ses   membres   de   cette   nouvelle   offre,   l’antenne   collective   de   Lintgen   installe des   antennes   paraboliques   sur   le   site   de   la   station   de   tête.   Le   nombres   des   programmes   captés   est considérablement   augmenté.   Outre   le   nombre   de   programmes   la   réception   par   satélitte   offre   une qualité d’image meilleure que la réception terrestre. Un   nouveau   pas   en   avant   est   le   passage   de   SES   à   la   diffusion   numérique   (DVB).   Il   en   résulte   à nouveau un accroissement du nombre de programmes et surtout de la qualté de l’image. A   cette   époque   les   télédistributeurs   devaient   encore   diffuser   leurs   programmes   par   voie   analogique,   ce   qui   limitait   le   nombre   de programmes.

La diffusion numérique

Une   directive   de   la   Communauté   Européenne   amène   le   Gouvernement   à   faire   une   loi   qui   contraint   les   diffuseurs   par   câble   de   passer progressivement   de   la   diffusion   analogique   à   la   diffusion   numérique.   En   2007   le   comité   de   l’Antenne   Collective   décide   d’investir   dans cette nouvelle technologie et aujoud’hui nous sommes en mesure de proposer 214 programmes en 14 langues, dont 26 en qualité HD.
Le comité fondateur

Une page d’histoire

                                                         Actualisé le 05.10.2020